Stage Street Art

Nous animerons un stage street art en duo avec un street artiste pour les vacances de la Toussaint

2017-07-AFM-carré
Au programme :
découverte des techniques du street art (collage, pochoir, action painting), création de sa signature d’artiste et réalisation d’une grande œuvre collective avec l’artiste Michael Beerens.
Chacun repartira avec un souvenir de ce moment fun et original !
Débutants bienvenus.
A partir de 12 ans.
Infos pratiques :
  • les lundi 23 et mardi 24 Octobre de 14h à 17h
  • 48 euros
  • adresse du stage : club Relais des Arts de Raiq Village, 5 rue Mouillon – 92500 Rueil-Malmaison
  • Réservation au 01 47 14 08 51
  • Raiqvillages.fr

Making off de l’atelier street art

Vous avez toujours rêvé de vous prendre pour un street artiste pendant quelques heures ? Avec Art for Me, c’est possible ! En 3 heures, avec un street artiste, vous découvrez les techniques du street art (bombe aérosol, pochoir,…) et réalisez une fresque collective.
Envie de customiser un espace intérieur ou extérieur, un hall d’immeuble, un mur de la cantine, un parking, le rideau de fer de votre boutique… n’hésitez pas à nous contacter.

Venez faire le mur !

Qui n’a pas été tenté par l’idée de découvrir comment utiliser peinture, bombes aérosols, pochoirs ?

Oser se lancer, et qui plus est, en grand, dehors, sur un mur ! C’est l’expérience qu’Art for Me vous propose de vivre pour bien commencer le mois de Juillet avec la participation d’un street artiste qui vous guidera pendant 3 heures pour la réalisation d’une œuvre collective : Michael Beerens.

Michael est particulièrement impliqué sur les sujets d’environnement. Il a notamment réalisé à Aubervilliers cet immense banc de poissons à l’occasion de la Cop 21, la conférence sur le climat.

12331861_1533575910295820_1121880659_n

L’artiste donnera à chacun conseils techniques sur l’utilisation des bombes aérosols, caps et autre matériel spécifique ainsi que les consignes pour réaliser ensemble, de façon collective, une œuvre de Street Art sur plusieurs mètres de long. Vous découvrirez samedi 1er Juillet le projet qu’il nous concocte…

Afin que les participants bénéficient d’une réelle attention, le groupe est limité à 15 personnes (adultes et grands ados seulement) alors ne tardez surtout pas à VOUS INSCRIRE.

Nous vous attendons le samedi 1er Juillet de 14 à 17h à Rueil-Malmaison (proche Centre Ville), au 66 avenue Paul Doumer.

En cas de mauvais temps l’événement sera reporté.

Les frais de 50 euros incluent les 3 heures d’atelier avec pause rafraîchissante et le matériel. Vous ne pourrez malheureusement pas repartir avec un bout du mur mais nous vous enverrons les photos souvenir de cette expérience unique !

Voici d’autres réalisations de Michael Beerens pour vous faire patienter :

Michael Beerens

Michael Beerens - Street artiste - zoom poissons18579554_648797325326547_1826803260623683584_n

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute question spécifique à cet événement.

Un bon plan pour vos vacances en Espagne !

Amoureux du street art, Fanzara, musée à ciel ouvert, vous attend.

Installée depuis un an à Valence, je découvre avec délectation ce petit village fidèle à l’image que je me faisais de l’Espagne rurale où les sexagénaires se reposent à l’ombre sur une chaise.

Mais comment cette bourgade de 300 habitants a-t-elle pu devenir la capitale du street art en Espagne ?

En 2014, la population vieillissante voyant le village dépérir décide de faire appel à des artistes pour le sauver de l’oubli. Une quinzaine d’artistes espagnols bénévoles, et pas des moindres, répondent à l’appel et créent l’association MIAU (Museo inacabado de arte urbain, Musée inachevé d’art urbain). Parmi eux, citons des valenciens connus dans le milieu du street art : Julieta Xlf, Escif (le bansky valencien), Xelön DEIH,…

montage-fanzara

Ils ont rencontré les habitants, tenu compte de leurs goûts, et s’en sont inspirés dans leur réalisations. De ces échanges est né un panel d’œuvres très diverses, poétiques et engagées. Je retiens en particulier ce robot de Xelön, repeignant les toits du village, petit clin d’oeil et symbole de l’entraide entre les 2 générations.

Ainsi, Fanzara témoigne de l’alliance possible entre le street art et la vie locale, de la connexion entre le passé et le futur : 2 heure durant, on découvre des fresques colorées, au détour des ruelles, sur les façades des maisons du village.

Depuis, chaque année, MIAU organise un festival début juillet. De nouveaux artistes viennent peindre et compléter cette œuvre collective. C’est l’occasion d’y rencontrer l’avant-garde de la scène street art espagnole et de découvrir ce musée urbain unique au monde. Comme tout bon musée, des QR codes permettent également aux visiteurs d’en apprendre plus sur chaque réalisation. C’est bien pratique ! Des visites guidées peuvent être organisées.

Le festival 2017 a eu lieu début juillet, du 6 au 9 juillet 2017 à Fanzara (à 1 heure environ au nord de Valence). N’hésitez pas à faire un tour sur la page Facebook des organisateurs pour voir les dernières réalisations en date avec notamment Charlie Sutcliffe, Ilia Mayer, Kelsey Montague, Pez, Milu Correch, Taquen Sixe Paredes, Sr. Arribas…

Jeanne, expatriée à Valence, Espagne

5 bonnes raisons de découvrir Art 42

Art 42, un musée qui n’en est pas un, dans une école qui n’en est pas une…

L’école informatique de codage 42, lancée à l’initiative de Xavier Niel en 2013, le médiatique patron de Free, est une école d’un nouveau genre : une ‘non-profit university’, entièrement gratuite, ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, basée sur le principe du peer-learning, où les élèves apprennent des autres élèves.

bombes-carreElle accueille depuis octobre 2016 la collection privée de Nicolas Laugero Lasserre et rend ainsi visible le travail d’atelier de 50 artistes majeurs de la scène street art, tels que Shepard Fairey, Banksy, Futura 2000 ou Jef Aérosol,… soit plus de 150 œuvres.

Art 42 devient ainsi le premier espace dédié à l’art urbain à Paris et offre à tous, gratuitement et de manière permanente une exposition permanente.

Voici les 5 bonnes raisons pour lesquelles découvrir absolument Art 42 :

  1. parce qu’en découvrant le travail d’atelier réalisé par les artistes du graffiti et du street art, souvent apparenté à de l’art conceptuel, on découvre les messages véhiculés, leur portées philosophiques, sociologiques, politiques. Marqueurs du présent, les œuvres abordent des problèmes d’identité, de liberté et sont souvent des critiques de la société de consommation…
  2. parce qu’on ne pouvait pas imaginer plus bel écrin pour cet enfant terrible de l’art que cette école d’un nouveau genre qui révèle les petits génies du codage que l’enseignement classique échoue à repérer ! L’ADN de 42 colle parfaitement à l’art urbain, lui-même en recherche permanente de rupture des codes.
  3. parce qu’on est fan de street art, cette forme d’art totalement généreux et gratuit issu de la rue, et que Art 42 est le premier musée de street art du monde, cette forme d’art apparue depuis plusieurs dizaines d’années dans les grandes capitales du monde entier.
  4. parce qu’un tel environnement anoblit le travail de ces artistes. On retire l’illégalité et le caractère éphémère de l’art urbain et on ne garde que la beauté d’œuvres très diverses, et cela dans la durée. Certaines œuvres ont été réalisées directement sur place. On est bien loin aujourd’hui du graffiti issu de lettrages tel qu’apparu à l’origine dans le métro de New York.
  5. parce qu’on se dit que les étudiants de l’école 42, ont de la chance d’étudier dans un environnement aussi émulateur et inspirant, un réel paradis pour geeks où l’art urbain cohabite avec plus d’un millier d’ordinateurs Mac !

Dans l’école 42, 96 boulevard Bessières, Paris 17e. Visites les mardis de 19h à 21h et samedis de 11h à 15h. Entrée libre et gratuite sur réservation.

Par ailleurs nous sommes à la recherche d’un artiste graffeur qui pourrait animer un atelier entre mai et juillet (date encore à définir) alors n’hésitez pas à nous contacter en nous envoyant un lien vers vos réalisations si cela vous intéresse ;–)

Enfin, pour les amateurs de street art nous vous conseillons aussi la lecture de cet article pour découvrir où se trouve le musée d’art urbain à ciel ouvert d’Espagne !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer