Et si on profitait de ce début d’année pour créer… son bonheur !

Prête à tout ou presque pour tenter de nouvelles expériences, me voici partie pour assister à la conférence animée par Florence Servan Schreiber, reine de la psychologie positive, sur Paris un soir de janvier avec une quarantaine d’autres participants.

Première surprise, 5 minutes sont à peine passées que tout ce petit monde se met debout et commence à chanter. J’imagine le regard étonné voire amusé des passants dans mon dos. Notre conférencière est forte pour mettre les gens à l’aise et nous voilà peu à peu au cours de différents exercices destinés à mettre l’accent sur ce qui nous réussit et nous épanouit à livrer à de parfaits inconnus un aperçu de ce qui nous a rendu heureux l’an dernier.

Le temps passe vite entre échanges bienveillants, découpe de magazines à la recherche d’images et mots clés évocateurs pour créer un moodboard, reflet de nos envies du moment.

Personnellement si j’avais dû évoquerkif-kif mes attentes pour 2017 de but en blanc avec des amis, je suis certaine que j’aurais mis en avant des aspects plus professionnels, alors qu’avec 3 heures d’atelier, une projection plus intime, plus profonde est ressortie. Pour moi, comme pour mes voisins, le bonheur réside souvent dans des relations fortes avec sa famille, ses amis.Une évidence qu’il est parfois bon de se remémorer…

Nous n’avons pas été abreuvés de théories sur le bien-être mais avons été actifs tout au long de la soirée et il me semble que chacun est ainsi reparti avec les idées plus claires et le sourire aux lèvres. Maintenant, à nous le bonheur !

Valérie